Les conseils pour prévenir et traiter le mal de transport

Les conseils pour prévenir et traiter le mal de transport

18 mai 2019 0 Par Mickaelle

On compte plus de 3 millions de personnes affectés par le mal de transport en France. Selon les spécialistes en la matière, les enfants de 10 à 12 ans sont les plus atteints ainsi que les femmes.

Quand on parle de mal de transport, on parle également du mal de mer, mal de voiture ou encore mal de l’air.

Le mal de transport, qu’est-ce-que c’est ?

le mal de transport

Le mal de transport ou la cinétose est un trouble dans une situation de déplacement entre la perception visuelle et le système vestibulaire. Bref, c’est une maladie causée par le mouvement pendant le voyage.

Les causes du mal de transport sont la situation de discordance entre la perception des yeux et le système vestibulaire, l’odeur du gaz d’échappement ou du carburant, la chaleur, le confinement, et les bruits agressifs. La liste est non exhaustive et les causes varient aussi d’une personne à une autre.

Les symptômes du mal de transport

Les symptômes du mal de transport

Que ce soit en voiture, en train, en avion ou en bateau, les symptômes du mal de transport se déroulent en trois phases.

D’abord, la personne a une sensation de mal être, comme la fatigue, l’inquiétude, le vertige, le malaise, l’étourdissement, les maux de tête, les sueurs froides, la somnolence, la respiration accélérée ou l’hyper salivation.

Pendant la deuxième phase surviennent, ensuite, les nausées et les vomissements. Et enfin, la personne pourrait se déshydrater. Cette troisième phase ne se rencontre pas chez tous les individus. Certains sont très sensibles.

Eviter les excès de nourriture et d’alcool

Eviter les excès de nourriture et d’alcool

eating, food and leisure concept – group of people sharing green beans at table

Avant votre départ, évitez à tout prix de prendre un repas gras. Il suffit de prendre un repas léger comme du pain avec une boisson chaude, des aliments faibles en sel, des fruits et des légumes ou du thé.

Evitez aussi de prendre de l’alcool avant votre départ ! Cela peut nuire à votre santé et de favoriser les nausées et les ballonnements. Quand on parle d’alcool, les bières sont aussi concernées.

Pendant le voyage, il est conseillé de boire de l’eau. Si nécessaire, buvez de l’eau sucrée.

Choisir la bonne place

Choisir la bonne place

Bien que le mal de transport provient du décalage de la perception des yeux et le ressenti de la gravité, il est important de fixer le siège qui vous convient avant de voyager. La meilleure place est celle du devant, près du conducteur. Ce dernier est à noter qu’il ne souffre pas de mal de transport.

Par ailleurs, la bonne place est aussi face à la route, c’est-à-dire au centre de la banquette. Les personnes assises sur le côté sont alors les plus cibles d’avoir le mal de transport, car elles voient le paysage du côté et non l’horizon en face.

Faire venir l’air frais

Faire venir l’air frais

Comme la chaleur est source du mal de transport, il est recommandé à toute personne sujette de mal de transport d’ouvrir la fenêtre.

L’air frais permet de contrôler la situation de turbulence pendant le voyage. Prenez un grand coup et refaire la respiration jusqu’à ce que les symptômes disparaissent.